Prochaine séance le jeudi 14 février

« La théorie orbitale des comètes dans le monde antique : histoire d’une révolution oubliée »

Victor Gysembergh (CNRS, Sorbonne-Université, UMR 8061)

(CNRS, Sorbonne-Université, UMR 8061)

discutant : Nicola Zito (UMR 8167 “Orient et Méditerranée”)

Quelques sources grecques et romaines attribuent aux « Chaldéens de Babylone » une théorie analogue à la conception moderne des comètes. Le mérite de cette attribution, souvent balayée d’un revers de main, doit être réévalué à l’aune de sources babyloniennes, talmudiques, arméniennes et indiennes. On montrera que le développement de la théorie « chaldéenne » des comètes a probablement eu lieu en Babylonie, peu de temps avant le début de l’ère chrétienne.

Sur la base de parallèles méconnus, on mettra en évidence la diffusion de cette théorie parmi le clergé égyptien, rabbinique et indien. Dans le prolongement de cette étude de cas, des réflexions plus générales seront présentées, sous la forme d’hypothèses de travail, au sujet d’une question encore controversée : celle du niveau atteint par la science antique et de son écart par rapport à la science moderne.

Université Paris Diderot, rue Thomas Mann 75013 Paris 14 février 2019 18h30 à 20h30 en salle 681C (Grands moulins 6ème étage)

Capsule vidéo du séminaire : https://drive.google.com/file/d/1UynvoJX9a84mYcl8SYXPPLPDssszvk9t/view


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.