Prochaine séance le jeudi 3 mai à 19h

SEMINAIRE du jeudi 3 mai 2018
de 19 h à 21 h 

Mise à jour du 2 mai 2018 : La séance se déroulera de 19 h à 20 h 30 (salle AS1_08, 54 bd Raspail, 75006 Paris)

Jérôme WILGAUX (Université de Nantes)

Entre vérités et fictions :
les fondements de la parenté en Grèce ancienne

Si, dans un cadre parental, les termes grecs gnêsios et nothos qualifient et opposent filiation légitime et illégitime, de manière plus générale ces termes peuvent être utilisés pour opposer le vrai au faux, l’authentique au falsifié, au contrefait. Très nombreuses sont de fait les sources grecques qui dénoncent des enfants supposés et les mensonges sur lesquels les liens de parenté peuvent se construire. La parenté peut dès lors s’appréhender comme fondée sur une vérité, nécessitant des preuves, ce savoir étant  particulièrement détenu par les mères. Pour être pleinement compris, cet imaginaire social de la famille et de la parenté doit cependant être replacé dans son cadre civique et statutaire, et confronte une pluralité de points de vue, révélatrice des tensions sociales propres au système de parenté grec.

Répondant : Enric Porqueres i Gené (EHESS)

ATE séminaire J. Wilgaux 3 mai

EHESS, 54 Bd Raspail, Salle AS1_08, 75006 Paris
(Mo Saint-Placide ou Notre-Dame-des-Champs)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.