Journée d’étude le 13 mai – Traduire les textes anciens. L’exercice de l’écart

Traduire les textes anciens. L’exercice de l’écart

Samedi 13 mai 2017, 9h-18h

Salle Fabri de Pereisc, INHA,

2 rue Vivienne, 75002 Paris 

L’INTRADUISIBLE TRADUCTION (9h15-11h45) 

Maurizio BETTINI (Université de Sienne) : « Quand la traduction est « divine ». L’intepretatio des dieux étrangers dans la culture romaine »

Claude CALAME (EHESS-Paris) : « Traduction, herméneutique, énonciation et pragmatique : un exemple grec (Sappho) »

Florence DUPONT (Université Paris-Diderot) : « Pourquoi les Romains traduisaient-ils en latin ce qu’ils lisaient tous en grec ? »

Cécile DOGNIER (CNRS) : « Traduire l’hébreu en grec : la Bible des Septante entre déviance et orthodoxie »

LA VERSION, PRATIQUES ET PRAGMATIQUE D’UN EXERCICE (11h45-13h) 

Marie FONTANA (Lycée Lamartine, Paris) : « Pratiques de la traduction dans le cadre scolaire »

Table ronde : « La version, expériences internationales » avec Maurizio BETTINI (Université de Sienne), David KONSTAN (New York University), Giulia SISSA (University of California Los Angeles) et discussion avec la salle

PRAGMATIQUE DE LA TRADUCTION : LE CONTEXTE CIBLE (14h-15h45) 

Malika BASTIN-HAMMOU (Université de Grenoble) : « Traduire le théâtre grec : pratiques philologiques et horizon de la scène ».

David KONSTAN (New York University) : « Traduire après la guerre »

Romain BRETHES (Lycée Janson-de-Sailly, Paris), Jean-Philippe GUEZ (Université de Poitiers), Liza MERY (Université de Poitiers) : « Faire une traduction collective : l’expérience des romans grecs et latins »

LA TRADUCTION ET LA TRANSMISSION DES TEXTES (16h-18h) 

Antoine PIETROBELLI (Université de Reims) : « Galien et Ḥunayn Ibn Isḥāq : l’impact des traductions de Galien sur la pensée islamique (IXe-Xe siècles) »

Iacopo COSTA (CNRS) : « De la traduction au commentaire : Thomas d’Aquin et le corpus aristotelicum »

Jean-François COTTIER (Université Paris-Diderot) : « Traduire l’ineffable : Érasme, la Bible et ses écarts »

TRADUIRE LES TEXTES ANCIENS

Prochaine séance le mercredi 19 avril 2017 à 17h

Olivier RENAUT

Université Paris Ouest Nanterre-La Défense

Les pathè/« émotions » chez Aristote : une catégorie nouvelle?        À propos de Rhétorique II

Discutant : David KONSTAN (New York University)

                 Ce que nous nommons « émotions » chez les anciens recouvre très certainement un ensemble parfois hétérogène d’états psycho-physiologiques dont il est difficile de cerner les principes définitionnels. Le fait s’aggrave dans le corpus « philosophique », notamment chez Platon et Aristote, dans la mesure où se joue une autonomisation de certaines « affections » dans laquelle la modernité reconnaît ses propres classifications d’émotions. Aristote, au livre II de la Rhétorique, entreprend de décrire certaines affections, tendant à faire croire qu’il s’agit d’une première classification des émotions. Nous tenterons de montrer les difficultés conceptuelles auxquelles nous sommes confrontés pour appréhender l’objet de ce livre, en prenant en particulier l’exemple du thumos, terme chargé d’une histoire complexe qu’il n’ignore pas, mais dont il modifie certainement le sens en nous confrontant à de nouvelles ambiguïtés.

Séminaire Anciens au mot Renaut 

EHESS, Salle 5, 105 Bd Raspail, 75006 Paris

(Mo Saint-Placide ou Notre-Dame-des-Champs)

Déplacement au 105 Bd Raspail en raison de l’occupation de la salle Lombard